Platine en français

Livre de la Bibliothèque Municipale de Lyon, fonds ancien, Rés 106236.

Platine en francoys est la traduction française, d'un texte latin : De honesta voluptate (de l'honnête volupté) écrit par Bartolomeo Sacchi, dit Battista Platina, vers 1470. Le livre latin a été imprimé à Rome dès 1473.

La traduction française a été réalisée par Desdier Christol, prieur de St Maurice près de Montpellier et publiée par François Fradin à Lyon en 1505 : Platine en francoys tresutile et necessaire pour le corps humain qui traicte de honneste volupte et de toutes viandes et choses que lomme menge ...

Platine en francoys, cliché Bibliothèque Municipale de Lyon, fonds ancien, Rés 106236

Platine en francoys, livre de la Bibliothèque Municipale de Lyon, publié à Lyon en 1505



Platine, au service, en particulier, du pape Sixte IV à Rome, est surtout connu pour ses ouvrages d'histoire dont Vitae Pontificum en 1479 et Historia inclita urbis Mantuae ... D'après J.L. Flandrin, De honesta voluptate est le premier texte de Platine à avoir été publié et le premier texte gastronomique à avoir été imprimé. Il a été réédité de nombreuses fois pendant tout le 16e siècle et a connu plusieurs traductions en italien, en français (1505) et en allemand (Von Allen Speisen und Gerichten, Strasbourg, 1530). Ce livre reprend les recettes de Maestro Martino au milieu de réflexions diététiques.

Livre de la Bibliothèque Municipale de Lyon, publié à Lyon en 1505, Platine en francoys n'est pas la traduction fidèle du De honesta voluptate :

La partie recettes de cuisine du Platine en français est réduite à 30% du texte total (contre un peu moins de 50% dans l'original latin), des articles sont supprimés, d'autres sont ajoutés pour être mis au goût des lecteurs français. Les notions de propriété intellectuelle et de fidélité au texte d'origine n'existent pas au début du 16e siècle comme aujourd'hui.

Platine en francoys, qui semble avoir été peu consulté, est d'un format 20 x 26,8 cm, avec une tranche rougie au 18e siècle. Il comporte une page de titre, 6 pages d'index, 203 pages de texte et 2 pages blanches. Il a été imprimé sur papier chiffon, en lettres gothiques, sur deux colonnes. Les lettrines sont en noir et blanc. Un colophon (petit paragraphe) en fin de livre donne le nom de l'auteur et de l'éditeur, ainsi que la date de l'édition :

Platine en francoys, cliché Bibliothèque Municipale de Lyon, fonds ancien, Rés 106236

Colophon du Platine en francoys, Bibliothèque Municipale de Lyon

Entre 1505 et 1615, Lyon est un centre important d'imprimerie des livres, au même titre que Paris. En plus de la publication du Platine en français et du livre des confitures de Nostradamus, on remarque qu'une quinzaine d'éditeurs lyonnais ont imprimé les grands classiques de la littérature culinaire médiévale : 9 éditions du Viandier de Taillevent entre 1534 et 1615, 5 éditions de Fleur de toute cuysine entre 1567 et 1604, 2 éditions du Livre de cuysine tres utile et proufitable en 1542 et 1555, Pratique de faire toutes confitures en 1558, De re cibaria en 1560, le Thresor de santé en 1607. Seuls un exemplaire original du Platine en français et du Excellent et moult utile Opuscule ... de Nostradamus ont été conservés à Lyon.

Platine en francoys, cliché Bibliothèque Municipale de Lyon, fonds ancien, Rés 106236

De habiter avec femme : Platine en francoys, livre de la Bibliothèque Municipale de Lyon


Pour voir d'autres pages du Platine en français

Pages 23 et 24 : Livre tiers - girofle, cannelle, gingembre, muscade.

Textes anciens numérisés

* Pour télécharger les fichiers pdf : clic droit sur le lien + enregistrer sous.

Le Platine en françois

Préface de JL.Flandrin et S.Serventi.

Reproduction du livre édité à Lyon en 1505, accompagnée d'une transcription en caractères modernes agrémentée d'un index et d'un glossaire : Editions Manucius


Haut de page