Livre des confitures de Nostradamus

Bibliothèque Municipale de Lyon, fonds ancien, Rés 813538

Le vray et parfaict embellissement de la face suivi de la Seconde partie, contenant la façon et manière de faire toutes confitures liquides tant en succre, miel, qu'en vin cuit.

Texte écrit par Michel Nostradamus et publié à Lyon en 1555 par Antoine Volant. Une première édition en 1552 a été faite à Lyon par Jean Pullon de Trin.

Michel de Nostre-Dame, dit Nostradamus est surtout connu comme astrologue et pour avoir écrit un recueil de prédictions : Centuries astrologiques. Né à St Rémy de Provence en 1503 et mort à Salon de Provence en 1566, on ignore souvent qu'il était aussi médecin. Il fit ses études de médecine à Montpellier, exerça à Salon de Provence, Aix en Provence et Lyon, avant d'être nommé, à la fin de sa vie, médecin ordinaire du roi Charles IX. A partir de 1550, Nostradamus se fait connaître en rédigeant des almanachs, puis des prédictions, dont les premières Centuries sont imprimées en 1555.



La même année il publie Excellent et moult utile Opuscule à touts necessaire, qui desirent auoir cognoissance de plusieurs exquises Receptes, diuisé en deux parties. La premiere traicte de diuerses façons de Fardemens et Senteurs pour illustrer et embellir la face. La seconde nous monstre la façon et maniere, de faire confitures de plusieurs sortes, tant en miel, que succre, et vin cuict, le tout mis par chapitres, comme est fait ample mention en la Table.Nouuellement composé par maistre Michel de Nostredame docteur en Medicine de la ville de Salon de Craux en Prouence, et de nouueau mis en lumiere.

Nostradamus, 1555, cliché Bibliothèque Municipale de Lyon, fonds ancien, Rés 813538

Excellent et moult utile Opuscule à touts necessaire ....
livre de Nostradamus, 1555, Bibliothèque Municipale de Lyon


Ce livre de poche de format 123x75x20 mm, est imprimé sur une seule colonne, en caractères roman et italique, avec seulement 4 lettrines. Le nom de l'auteur et de l'éditeur est indiqué en début de livre et les pages sont numérotées avec des chiffres arabes, comme dans les livres modernes.

Old cook étant un site Internet spécialisé dans la gastronomie, nous proposons la version numérisée de la seconde partie, sur les confitures : la page de titre du livre et les pages 125 à 228, suivies des 11 pages de table du livre original édité par Antoine Volant à Lyon en 1555.

Les confitures, dragées, bonbons, le sirop et le sucre sont des bases de médicaments importants de la pharmacopée arabo-andalouse et de la médecine médiévale européenne. Ces produits sont aussi des confiseries bonnes à manger. Voir notre chapitre le goût du sucré. On retrouve cette ambivalence chez Nostradamus. Le chapitre II, par exemple, est intitulé pour confire la chaire de gourdes que l'on nomme cougourde ou carabasse qui est une confiture réfrigérante qui rafraîchit et est de bon goût. Il termine ce chapitre par une indication nettement médicale : cette confiture est bonne pour manger, en fait que concerne médecine réfrigérante et par la facilité d'elle en manger pour mitiger la chaleur exubérante du cœur et du foie.

Nostradamus, 1555, cliché Bibliothèque Municipale de Lyon, fonds ancien, Rés 813538

La seconde partie contenant la façon et maniere de faire toutes confitures ...
Nostradamus, 1555, Bibliothèque Municipale de Lyon

Entre 1505 et 1615, Lyon est un centre important d'imprimerie des livres, au même titre que Paris. En plus de la publication du Platine en Français et du livre de Nostradamus, on remarque qu'une quinzaine d'éditeurs lyonnais ont imprimé les grands classiques de la littérature culinaire médiévale : 9 éditions du Viandier de Taillevent entre 1534 et 1615, 5 éditions de Fleur de toute cuysine entre 1567 et 1604, 2 éditions du Livre de cuysine tres utile et proufitable en 1542 et 1555, Pratique de faire toutes confitures en 1558, De re cibaria en 1560, le Thresor de santé en 1607. Seuls un exemplaire original du Platine en Français et du Excellent et moult utile Opuscule .. de Nostradamus ont été conservés à Lyon.

Pour voir d'autres pages du Nostradamus

Pages 142-143 et 162-163 :
Confire les oranges et confiture de gingembre vert.

Le traité des confitures a été adapté en français moderne et présenté par Jean-François Kosta-Théfaine, chercheur associé au Centre d'Etudes des textes médiévaux de l'Université de Rennes II, éditions Imago, 2010.

Textes anciens numérisés

* Pour télécharger les fichiers pdf : clic droit sur le lien + enregistrer sous.


Haut de page