Manuscrits et livres de cuisine

en Europe médiévale

En Europe du 13e au 16e siècle, les élites partageaient une culture culinaire commune, qui s'est matérialisée par l'apparition d'une centaine de livres de cuisine en Espagne, Italie, Angleterre, France, au Danemark, en Allemagne, au Portugal, aux Pays-Bas, en Belgique.

Les livres de cuisine de l'époque médiévale ont été écrits en différentes langues : latin, arabe, français, danois, catalan, anglais, allemand, néerlandais.

Nous avons classé "italien" des textes écrits en toscan, vénitien ou autre dialecte. En Espagne, des livres ont été écrits en catalan, d'autres en arabe.

Manuscrits et livres de cuisine classés par pays ou par langue

Les textes les plus anciens, comme le manuscrit de Sion, nous sont parvenus sous la forme de rouleaux ou de livres de parchemin. Le parchemin était généralement fait de peaux d'animaux morts nés (veaux, chevreaux, agneaux), tannées et coupées à la taille souhaitée. Cela demandait un gros travail de préparation, c'est pourquoi le parchemin était un produit rare et cher. Le copiste, qui était souvent un moine, utilisait à l'origine, une encre faite avec du suc de chou, du sulfate de cuivre (cupri rosa ou couperose), de la noix de galle, le tout cuit avec de la gomme arabique additionnée de bière ou de vin.

Ensuite les manuscrits ont été confectionnés avec du papier fabriqué à partir de chiffons de lin, chanvre et coton. Cette technique a été inventée en Chine au 2e siècle. Les mongols l'ont ensuite exportée vers Damas et Bagdad à partir du 8e siècle. En 1250, on trouve la première fabrication européenne de papier à Fabriano, près d'Ancône (Italie). Il faut attendre le milieu du 14e siècle pour que les moulins à papier se diffusent dans toute l'Europe.

Au 13e siècle, la copie des livres se multiplie et passe du milieu monastique au monde profane des copistes professionnels. Bien que Gutenberg invente l'imprimerie en 1450, la production de manuscrits copiés et de livres imprimés se fait en parallèle pendant un certain temps. Les premiers livres de cuisine imprimés semblent être le Kuchemaistrey imprimé en allemand en 1485 et le Viandier de Taillevent imprimé en français vers 1486. De Honesta Voluptate et Valitudine, livre de diététique avec des recettes de cuisine, écrit en latin par Platine, a été imprimé dès 1480.

livres de cuisine en Europe medievale : Platine
Platine, De Honesta Voluptate (1e page, détail), copie de l'incunable de 1480
Museo Archeologico Nazionale di Cividale del Friuli
publié par la Societa Filologica Friulana en 1994

Les livres imprimés avant 1500 sont appelés incunables.

Carte d'Europe - Haut de page


Allemagne

Carte d'Europe - Haut de page


Belgique

Carte d'Europe - Haut de page


Danemark

  • Libellus de arte coquinaria (1300-1350)

Ce manuscrit en danois a longtemps été attribué, à tort, au médecin danois Henrik Harpestraeng, mort en 1244.

Un manuscrit, datant d'environ 1300, comporte 25 recettes, le second de 1350 propose 31 recettes. D'après certains historiens, ces 2 textes seraient la reprise d'un manuscrit français inconnu. D'après Rodolph Grewe et Constance B. Hieatt en 2001, les recettes auraient été collectées par des médecins allemands et danois qui auraient étudié à Montpellier. En 2005, Anna Martellotti franchit le pas et annonce que le Libellus serait, via Montpellier, un héritage des recettes de cuisine issues du royaume de Sicile, de l'époque de l'empereur Frédéric II (famille du Liber de coquina).

Texte complet en langue médiévale : The socalled Harpestreng cookbook (13th century) - Das sog. Harpestreng-Kochbuch (13. Jh.) Codex K: ed. M. Kristensen, Harpestræng, København 1908-20, 194-199.

Carte d'Europe - Haut de page


Espagne

Andalousie

Catalogne

Carte d'Europe - Haut de page


Italie

Vers 1300

4 livres de cuisine du 14e siècle

Carte d'Europe - Haut de page


France

Vers 1300

Ensuite

Carte d'Europe - Haut de page


Grande-Bretagne

Angleterre

Carte d'Europe - Haut de page


Pays-Bas

Carte d'Europe - Haut de page


Portugal

Carte d'Europe - Haut de page


Suisse

Le seul exemplaire du livre de cuisine de Maître Chiquart est conservé à la Bibliothèque cantonale du Valais à Sion. Une transcription du manuscrit, réalisée par Terence Scully, a été éditée par la revue Vallesia en 1985.

La fondation B.IN.G., Bibliothèque Internationale de Gastronomie, conserve un patrimoine de presque 4 500 livres anciens de gastronomie, de la fin du 13e à la fin du 19e siècle. Siège à Sorengo, près de Lugano.

Carte d'Europe - Haut de page

Manuscripts and cookery books in Medieval Europe