Jardin des plantes magiques

Crédit photos : Musée de Salagon

Pavot - Poppy

L'opium est connu depuis l'Antiquité en Mésopotamie et en Egypte pour ses vertus analgésiques et soporifiques. Dioscoride l'utilisait pour calmer les toux rebelles. Paper somniferum, de la famille des coquelicots, se trouve à l'état sauvage dans tout le bassin méditerranéen.

Platéarius explique comment l'utiliser : On fait une incision autour de la tête du pavot et aussi des feuilles; le lait qui en sort est recueilli, c'est l'opium. Il recommande d'utiliser l'opium cultivé de Thèbes : L'opium pris à la dose d'un grain de vesce engourdit et mortifie les sens de l'homme de telle sorte qu'il ne ressent plus aucune douleur et s'endort.

belladone - Oldcook : jardin des plantes magiques photos Salagon datura - Oldcook : jardin des plantes magiques photos Salagon jusquiame noire - Oldcook : jardin des plantes magiques photos Salagon noisetier de la Drôme, photo J.Bouchut - Oldcook : jardin des plantes magiques mandragore - Oldcook : jardin des plantes magiques photos Salagon pavot - Oldcook : jardin des plantes magiques photos Salagon

Cliquer sur la photo pour accèder à la plante.

Imaginary Medieval Garden